Retraite progessive (clause 5-1.10)

Retraite progressive (clause 5-1.10)

Cette clause vous permet d’accéder à la retraite si vous n’avez pas atteint 12 ans d’ancienneté.

Condition d’accessibilité : 55 ans et plus (et moins de 70 ans) à la date de début de la retraite. Un avis d’au moins  3 mois avant la date de retraite est préférable (pas de délai  marqué dans la convention). La durée de la retraite progressive (avant de prendre une retraite définitive) n’est pas spécifiée dans la convention.

Horaire de travail : Le pourcentage du temps travaillé n’est pas fixé par la convention collective et est sujet à une entente avec  l’Université et/ou  le supérieur immédiat. Ceci permet plus de flexibilité selon les besoins de l’employé.

 Salaire et Vacances : au prorata du temps travaillé

Contribution au régime d’assurance maladie : L’Université et l’employé contribuent à 100% comme si l’employé travaillait à temps plein. L’employé n’a pas à assumer la part de l’employeur pour  le % de temps qui n’est pas travaillé par l’employé.

Contributions au régime de retraite : L’Université (et vous aussi) contribuez selon le pourcentage de temps travaillé que vous aurez choisi et non l’équivalent de 100% du salaire régulier. Vous accumulez donc le même %   d’année de service que le % de temps travaillés pour le calcul du fonds de retraite. Par exemple, si vous travaillez 70% du temps soit 3 jours et demi par semaine, vous accumulerez 0,7 année de service aux fins du régime de retraite et non un an. Vous avez droit de  recevoir un montant  forfaitaire prélevé  de votre régime de retraite pendant ce congé si vous le désirez. Vous ne recevez pas votre allocation de départ durant la retraite progressive.

Allocation de départ : Pendant la retraite progressive ou à la fin de celle-ci, l’employé peut se prévaloir de la retraite anticipée (clause 5-1.07) (avis de 3 mois obligatoire) et recevoir l’allocation de retraite s’il a plus de 12 ans d’ancienneté. Cette allocation sera  égale à 12 mois du salaire régulier tel qu’elle aurait été versée si  l’employé ne s’était pas prévalu de la retraite progressive. Elle n’est pas calculée selon le % de temps travaillé pendant la retraite progressive, mais sur une base temps plein. (Voir exemple de calculs). Le taux horaire utilisé pour le calcul  est le taux horaire gagné au premier jour de la retraite anticipée définitive et non le taux gagné le premier jour de la retraite progressive.