Congé de salaire pour fin de retraite (clause 5-1.08)

Congé de salaire pour fin de retraite

Vous aimeriez travailler à temps partiel? Vous désirez apprivoiser petit à petit la retraite? Vous voulez profiter d’une période de plus de 2 ans  à mi-temps à la fin de votre carrière? Le congé sans salaire pour fin de retraite est très peu connu, mais peut alors s’avérer un choix intéressant.

Condition d’accessibilité : 55 ans et plus ainsi que  15 ans d’ancienneté. Ce congé ne peut être refusé. Un avis d’au moins  3 mois avant la date de retraite est préférable (pas de délai marqué dans la convention).

Horaire de travail : 50% du temps avec  les modalités à négocier avec le supérieur immédiat. Par exemple, une semaine de deux jours suivie d’une semaine de trois jours de façon à travailler 5 jours par période de paie (Ou 2 journées et demie chaque semaine).

Ce congé a une durée maximale de 6 ans ou se termine à l’âge de 65 ans. Dans la lettre  de demande, il faut donner un avis de départ définitif à la retraite  à la fin de cette période de 6 ans.  La personne salariée doit alors prendre sa retraite  définitive et reçoit ensuite  l’allocation de départ à la retraite.

Allocation de départ : Cette allocation est calculée selon le taux horaire en vigueur à l’obtention du congé sans salaire pour fin de  retraite. En donnant un avis de 3 mois, la personne peut prendre une retraite anticipée (clause 5-1.07) en tout temps pendant cette période de 6 ans et bénéficier ainsi de l’allocation de départ. Dans les 2 cas (après la période de 6 ans de congé ou le début de la retraite anticipée), le taux horaire utilisé pour le calcul est le taux payé le premier jour du congé sans salaire et non le taux versé au début de la retraite définitive, quelques années plus tard. (Consultez la capsule d’information sur le calcul de l’allocation de départ).

Salaire et Vacances : au prorata du temps travaillé soit 50% du nombre de jours accumulés durant  une année à temps complet.

Contribution de l’Université au régime d’assurance maladie : L’Université (et vous aussi) continuez d’y contribuer comme si vous étiez au travail à temps plein. Vous n’avez pas à assumer la part payée par l’employeur même si vous travaillez 50% du temps.

Contributions au régime de retraite : L’Université (et vous aussi) continuez d’y contribuer comme si vous étiez au travail à temps plein.  Vous n’avez pas à assumer la part payée par l’employeur même si vous travaillez 50% du temps. Vous accumulez donc une année de service à chaque année travaillée  pour le calcul du fonds de retraite même si vous travaillez 50% du temps. Vous ne recevez pas d’argent de votre régime de retraite pendant ce congé; vous ne recevez pas votre allocation de départ à la retraite qui sera versée seulement  lorsque vous prendrez votre retraite définitive.