Avis important

À tous les membres du SEESUS,

Le 16 février dernier, nous vous communiquions que l’employeur n’avait pas l’intention de verser les augmentations des taux horaires tel que prévu à l’article 8-2.01 de la nouvelle convention collective.

Nous vous avions aussi informés que, selon l’employeur, le versement des augmentations des taux horaires serait fait dans les 90 jours ouvrables de la signature tel que prévu dans la nouvelle convention collective à l’article 10-3. L’article 10-3 concerne uniquement le versement de la rétroactivité en non les augmentations des taux horaires.

Nous avons rappelé à l’employeur la pratique passée où les versements d’augmentations avaient été faits une trentaine de jours après la signature. De plus nous avons appris que les membres de l’Apapus ont non seulement déjà reçu leurs augmentations de taux horaires, mais aussi leurs sommes de rétroactivité.

Suite à cette divergence d’interprétation, le Syndicat a mandaté son procureur de déposer une demande à la Commission des relations du travail en vertu de l’article 3 et 12 du Code du travail. La Commission entendra cette cause le 3 avril prochain. En cette période difficile, certains d’entre vous se sont questionnés au sujet des frais encourus par une telle démarche. Le SCFP assume l’entièreté des frais juridiques dans cette cause.

Nous vous tiendrons informés des développements dès qu’il y en aura.