13% sur 7 ans (offert au SEESUS), ce n’est pas la même chose que 13% sur 5 ans (ou sur 6 ???) (offert à l’APAPUS)

Mise à jour 28 octobre à 9h22

(«Pas besoin d’une calculatrice pour comprendre ça!»)

L’APAPUS s’est vue offrir une augmentation de 13% sur 5 ans. L’Université dit offrir la même chose au SEESUS. (Dans les deux cas, c’est sans compter la PSG de 2% versée en avril 2009.)

Or il ne s’agit pas d’une offre de 13% sur 5 ans, mais bien de 13% sur 7 ans.  Voici 2 façons de le démontrer :

  1. La convention collective des employés réguliers du SEESUS est échue depuis le 31 décembre 2008. La fin de la nouvelle convention est prévue pour le 31 décembre 2015. Il s’agit bien d’une période de 7 ans : années 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015.
  2. La dernière augmentation reçue date du 1er avril 2009 (PSG).  Même en calculant sur la base d’avril à avril pour les augmentations annuelles de salaire, on arrive au même résultat. La fin de la convention serait le 31 décembre 2015, on suppose qu’il y aurait une augmentation le 1er avril 2016. La période s’étalant entre le 1er avril 2009 et le 1er avril 2016 est bien de 7 ans.

1er avril 2009 au 1er avril 2010= 1 an

1er avril 2010 au 1er avril 2011= 1 an

1er avril 2011 au 1er avril 2012= 1 an

1er avril 2012 au 1er avril 2013= 1 an

1er avril 2013 au 1er avril 2014= 1 an

1er avril 2014 au 1er avril 2015= 1 an

1er avril 2015 au 1er avril 2016= 1 an

Il s’agit donc d’une offre de 13% sur 7 ans, ce qui veut dire 1,86% par année.  L’inflation actuellement dépasse 3%.

Si l’on veut comparer l’offre au SEESUS à l’offre à l’APAPUS, il faudrait tenir compte d’autres clauses négociées.  Ainsi à la demande de ses membres, certaines clauses normatives, jugées très importantes et qui n’avaient pas pu être obtenues lors des précédentes négociations entre l’APAPUS et l’Université, ont été consenties par la partie patronale. Il s’agit de l’obtention de la semaine de 35 heures comprimée sur 4 jours et demi ainsi que de la possibilité de faciliter la conciliation travail-famille en travaillant à demi-temps. Ces 2 clauses avaient toujours été refusées dans le passé.  De plus, en compensation, on leur a offert 6 jours de vacances supplémentaires  ( non-récurrents, donc une sorte de forfaitaire) ce qui est équivalent à une rénumération d’ environ 2%; ceci n’est  pas comptabilisé dans le 13% d’augmentation de l’APAPUS.

Voir également le document «La négociation ou comment s’en débarrasser» sur le site web du SEESUS, notamment au chapitre intitulé « La guerre des chiffres » qui va encore plus loin en démontrant comment les nouvelles structurures salariales proposées sont totalement différentes par rapport aux buts qu’elles poursuivent. Dans le cas de l’APAPUS, il s’agit d’augmentations salariales, tandis que dans celui du SEESUS, il s’agit de mettre en place une structure équité. Ce n’est pas la même chose.