Rejet massif de l’offre patronale du 21 octobre

le

Les membres du SEESUS ont rejetés massivement l’offre patronale faite vendredi dernier. Les membres ont tenu un vote à scrutin secret et ont choisi à 88% de demeurer en grève et, du fait, ont réitéré leur appui indéfectible au comité de négociation.

«Le syndicat avait recommandé le rejet de l’offre patronale, car essentiellement, nous étions devant un choix: le mépris ou la dignité. Je me réjouis du fait que nous avons choisi de nous tenir debout, a résumé Stéphane Caron, en ajoutant «ce n’est pas que le syndicat demande trop, c’est l’employeur qui n’offre pas assez!»

Entamant leur neuvième semaine de grève, presque 1000 membres du SEESUS étaient réunis en assemblée extraordinaire ce matin pour répondre à l’offre finale de l’employeur.

«Une offre qui a été faite de façon cavalière, en contournant l’exécutif en place, sans aucun respect pour les progrès faits à la table de négociation durant le blitz de pourparlers de la semaine dernière. La triste réalité, c’est qu’ils étaient à la table en train de dire une chose et en même temps, il préparait cette offre inacceptable», a précisé Michel Murray.

Avant le vote, le syndicat a décortiqué l’offre patronale. Les représentants ont démontré que la proposition patronale les mène loin du but que les membres se sont fixés: «régler l’équité salariale et rattraper les salaires des postes similaires à l’université de Trois-Rivières et à l’université de Chicoutimi», de conclure Michel Murray.