L’offre patronale est inacceptable

C’est avec une très grande déception que les représentants du SEESUS ont accueilli la dernière offre de l’employeur. Cette offre est considérée comme étant inacceptable et a même été qualifiée de « fort méprisante » par les représentants syndicaux qui ont rencontré les médias lors d’une conférence de presse à l’hôtel Delta de Sherbrooke.

Malgré d’intenses négociations, on avait espoir que l’employeur avait saisi les enjeux. Au fait, l’Université de Sherbrooke s’est retranchée sur un dépôt global et final qui ne rencontre pas les avancées qui se sont faites durant les dix derniers jours. À quoi joue l’Université ?

Comme vous le savez tous,  l’Université devait répondre cet après-midi à notre dernière offre globale que nous vous avons présentée en assemblée générale mercredi dernier. La réponse attendue a été à la hauteur de toutes les réponses que l’Université nous a faites au cours des dernières années, c’est-à-dire qu’elle est revenue avec une autre offre globale finale qui nous ramène encore une fois en arrière : une offre en dessous de ce que l’APAPUS a obtenu.

Suite à ces évènements, nous vous convoquons à une assemblée générale extraordinaire qui se tiendra au Delta lundi prochain à 10 h. Le comité de négociation vous recommandera à l’unanimité le rejet de l’offre patronale.

Étant donné le court délai de cette convocation, nous vous demandons de communiquer avec vos collègues qui pourraient ne pas avoir été informés ce week-end.

Pour les membres de Longueuil, il y aura un autobus à l’endroit habituel lundi matin. Le départ est prévu pour 7 h 30.

Syndicalement,

Stéphane Caron
Président