Le SEESUS en marche – Jour 21

MERCREDI 14 SEPTEMBRE 2011
Épluchette de blé d’Inde sur le piquet de grève

VENDREDI 16 SEPTEMBRE 2011
Opération Samoisette

  • La marche de la honte ! La journée des dames.  Marche funèbre, toutes les femmes habillées en noir. 
  • Les hommes qui veulent participer à cette marche doivent se déguiser en femme et être aussi habillés en noir. Des ateliers de maquillage pour les hommes se tiendront avant le départ de la marche (apporter votre propre fond de teint et rouge à lèvres).
  • Lieu :  à venir

Injonction de l’Université

Le Syndicat sera en Cour supérieure ce matin suite au désir de la direction de l’Université d’obtenir une injonction pour limiter davantage la présence sur le campus des employés de soutien en grève. Les représentants syndicaux déplorent que l’employeur veuille judiciariser à nouveau le conflit au lieu de miser sur la négociation.

Vendredi dernier, nous avons dénoncé ce qui ressemble à un recours systématique à des briseurs de grève. Nous avions recensé sept infractions apparentes aux dispositions anti-briseurs de grève de la loi québécoise, notamment grâce à des photos. Le but de l’injonction demandée aujourd’hui semble être d’empêcher nos membres de voir ce qui se passe sur le campus. L’université veut-elle camoufler des pratiques déloyales ?

Paiement des vacances – l’Université recule!

Le Syndicat avait déposé une plainte à la Commission des relations du travail suite au non-paiement des vacances par l’Université les 5 et 6 juillet dernier.

L’audience dans cette plainte du Syndicat était prévue aujourd’hui et un règlement dans ce dossier est intervenue hier après-midi.

L’Université recule donc dans cette pratique pour le moins discutable et paiera les vacances prévues pour les journées de grève du 5 et 6 juillet, de même que toutes les vacances prévues depuis le 26 août 2011.

À table…

Deux conditions ont été posées par le Syndicat pour la poursuite des négociations;  PAS DE NOUVELLE GRILLE SALARIALE et PAS DE PSG COMME UNIQUE AUGMENTATION DE SALAIRES.  Le Président du Syndicat attend que l’Université se manifeste ….