Le SEESUS en marche

le

Dans la nuit de vendredi à samedi, nos installations sur le piquet de grève ont été vandalisées. L’enquête se poursuit. Malgré tout, le campement reste debout … et le SEESUS aussi!

 À table

Au moment où nos représentants ont communiqué les résultats de  l’assemblée générale de vendredi à la partie patronale, celle–ci n’avait toujours pas pris la pleine mesure de la volonté du SEESUS à reprendre les négociations sur les bases des résolutions de l’assemblée. En insistant pour établir un calendrier de rencontres ultérieures sans démontrer un changement d’attitude, l’Université prolonge le conflit.

Voici les deux propositions adoptées par vote secret lors de la dernière assemblée. Rappelons que les membres avaient tous en main la dernière proposition de grille salariale de l’employeur telle qu’affichée sur le site web de l’Université au moment des discussions et du vote.

1) Il est résolu de refuser systématiquement l’introduction d’une nouvelle grille salariale dans la négociation de l’actuelle convention collective (adoptée à 98 %).

2) Il est résolu de refuser systématiquement la PSG comme unique augmentation de salaire d’un règlement à négocier (adoptée à 97 %).

Allocation de grève

La prochaine allocation de grève devrait être versée jeudi prochain. Alex et son équipe y travaillent activement.

Opération Samoisette

Notre comité de stratégie planifie présentement l’opération « Samoisette ». Vos suggestions sont les bienvenues. Détails à suivre…

Équité salariale… on peut toujours en parler

Comme vous le savez, des intérêts légaux continuent de courir tant et aussi longtemps que l’Université tarde à verser les montants dûs. À raison de 5 % par an, le dollar équité de 2001 vaut maintenant 1,71 $ en 2011. La méthode de calcul visant à déterminer la valeur des versements pour chaque personne fait toujours l’objet de litige entre les parties.  Selon les vœux de la dernière  assemblée générale, le dossier « équité salariale » suivra sa propre dynamique indépendamment de la négociation actuelle.