Info équité au 21 décembre 2010

Malgré que le site de la Commission d’équité salariale semble très clair sur le fait que les travaux d’équité devaient être terminés le 31 décembre 2010, il semble que notre employeur ait trouvé une échappatoire. L’employeur a demandé une prolongation de délai à la Commission et une enquête déterminera s’il peut s’en prévaloir. Aussi près de la date finale et du fait que notre dossier est en conciliation depuis la fin novembre, il est fort possible que cette demande soit accordée.

Si vous avez droit à un ajustement dans votre catégorie d’emploi, la demande de prolongation ne change rien au montant qui doit vous être versé (en comptant l’étalement) et l’employeur doit également verser les intérêts depuis le 21 novembre 2001.

De notre côté, nous étions prêtes à finir le dossier dans les délais. Nous tenons à vous aviser que ce n’est pas notre décision et que ce dossier ne se terminera pas à n’importe quel prix. Partout ailleurs la conciliation a permis de conclure les travaux et nous pensons que ce processus devrait aussi nous être profitable.

Comme nous l’avons mentionné, la plupart des autres universités ont terminé leurs travaux en équité salariale et les résultats démontrent des iniquités entre les catégories d’emplois féminines et masculines. Dans le secteur universitaire, au 21 novembre 2001, plusieurs emplois étaient très similaires, les plans d’évaluation étaient les mêmes (ceux issus de la relativité salariale de 1996) et les structures salariales assez semblables aussi. Nous croyons que les ajustements salariaux constatés dans le cadre de l’application de la Loi sur l’équité salariale devraient permettre d’identifier des résultats dans l’ensemble assez comparables. Malheureusement, il a été très difficile de partager ce constat avec notre employeur jusqu’à maintenant. À titre d’information, vous pourrez consulter sur le site du SEESUS les ajustements salariaux qui ont été versés ailleurs : l’Université de Montréal (programme distinct comme le nôtre), l’UQAM, UQAR, UQAC, et l’UQTR. Il faut noter que les résultats diffèrent d’un dossier à l’autre puisque les emplois masculins servant de comparateurs ne sont pas toujours exactement les mêmes.

Nous vous souhaitons de très Joyeuses Fêtes.

Les membres SEESUS du Comité d’équité salariale,

Louise Ainslie
Lucie Bédard
Linda Boisclair